Le blog du chatborgne / blog de livres

Les livres qui font Miaou dans l'actualité. Beaucoup de politique, un peu d'islamisme, de la culture et surtout de la Liberté et des livres.

22 janvier 2010

Petit hommage à un grand avocat

Avocat de l'Extrême II

C'est un journaliste provençal de ma connaissance qui m'a appris la triste nouvelle : Me Henri Juramy est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, à l'âge de 77 ans.

Un avocat parmi bien d'autres ? Assurément non, comme l'a écrit naguère son ami André Bercoff : " il n'a cessé, tout au long de ses décennies de plaidoiries, de garder la gueule grand ouverte pour attaquer, admonester, interpeller, traquer, tout entier attaché à la défense de ses clients : truands ou prostituées, victimes ou délinquants, erreurs judiciaires ou récidivistes impénitents." (1) Effectivement, cet avocat marseillais qu'on a qualifié à juste titre de "régal pour les chroniqueurs judiciaires" a eu dans sa longue carrière une clientèle aussi illustre que variée, entre autres noms : les familles de la fillette Marie Dolorès Rambla – la victime de Christian Ranucci – et du général René Audran (assassiné par Action Directe), Sylvia Jeanjacquot, la dernière compagne de Jacques Mesrine, le boxeur Christophe Tiozzo. Et les causes étaient parfois difficiles : notamment quand il a fallu défendre Lucien Ferri, assassin de la députée Yann Piat, ou l'ouvrier agricole Didier Gentil, jugé et condamné pour le viol et le meurtre de la petite Céline Jourdan. Affaire qui lui valut, rappelons-le, des menaces de mort et une agression physique lors de la reconstitution du drame à La Motte-du-Caire (Alpes-de-Haute-Provence), le 16 juin 1989. (2)

Pour ma part, je n'ai pas connu Me Juramy "de vive voix". Mais en 2004/2005, quand je commençais à m'intéresser à l'affaire Céline Jourdan, nous avions échangé quelques courriers, et il m'avait aimablement fait parvenir de la documentation. Soit dit en passant, c'est à cette époque que je m'étais rendu compte de l'intoxication médiatique régnant autour de ce retentissant dossier criminel – une intoxication qui a la vie dure.

Ces dernières années, l'avocat était devenu consultant pour deux magazines de faits divers basés à Toulon et dirigés par Michel Barone : Polar & Crimes et Infocrim's. Par ailleurs, il avait publié un livre de souvenirs aux éditions Belfond, en 1997, sous le titre Avocat de l'Extrême. Le livre a été réédité en 2007, dans une version augmentée et préfacée par le journaliste André Bercoff et l'ancien maire de Marseille Robert Paul Vigouroux, aux éditions du Fil rouge. J'invite les lecteurs et lectrices de notre blog à découvrir cet ouvrage. (3) Tout en saluant une dernière fois un grand avocat, et en lui souhaitant de reposer en paix.

Frédéric Valandré.

(1) Extrait de sa préface à Avocat de l'Extrême II, Editions du Fil rouge, 2007, p. 7.

(2) Me Henri Leclerc et Me Muriel Brouquet, les avocats du co-inculpé de Didier Gentil Richard Roman, furent eux aussi violemment agressés lors de ladite reconstitution. 

(3) Le livre est disponible à l'adresse suivante : Polar & Crimes, B.P. 836  83 051 TOULON CEDEX (Prix : 15 euros). 

Posté par chatborgne à 11:59 - affaires judiciaires - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    L'avocat merite cette hommage!!!

    Posté par , 23 février 2010 à 02:45

Poster un commentaire