Le blog du chatborgne / blog de livres

Les livres qui font Miaou dans l'actualité. Beaucoup de politique, un peu d'islamisme, de la culture et surtout de la Liberté et des livres.

26 avril 2010

Un livre-choc, destiné à "réveiller le troupeau"...

Silence, les agneaux - L'Etat décide pour vous. Tel est le titre du premier essai de Ludovic Delory, journaliste et reporter à RTL TVI et co-présentateur du Journal économique de Bel RTL.

Publié aux éditions Luc Pire, l'ouvrage rejoint une toute nouvelle collection portant le nom d’Espace vital ; "Espace vital : espace nécessaire au bien-être physique et psychique d'un individu", rappelle la couverture du livre pour décrire la collection.

Que reste-t-il de l’espace vital d’un individu dont la plupart des décisions sont prises pour lui par quelqu'un d’autre ? Quel espace vital et quelle liberté ?

L’auteur nous rappelle, dans cet ouvrage très bien écrit, les conséquences catastrophiques de l'intervention toujours plus omniprésente de l'Etat dans nos décisions de tous les jours : quel type de nourriture manger, à qui louer son appartement, le niveau de CO2 que nous sommes autorisés à consommer... L'Etat réglemente, régule, impose, soustrait, décide... pour nous. Chaque jour un peu plus. En notre nom et soi-disant pour notre bien. Dans les faits, au nom d'un illusoire bien commun jamais défini car tout bonnement indéfinissable.

Ayant certainement prévu l'effarement qu'une telle constatation peut générer chez son lecteur, M. Delory ne fait pas qu'énumérer. Il a la bonne idée – pas toujours évidente dans les essais contemporains, malheureusement – de citer toutes ses sources ; chacun de ses arguments est étayé et documenté : il cite des auteurs aussi prestigieux que Mises, Hayek ou Leoni, se base sur les théories de l'école autrichienne ou celle des choix publics.

Il démontre aussi que, outre le fait d'être d'un grotesque qui confère souvent à l'absurde, les décisions tout sauf éclairées de l'Etat sont la plupart du temps catastrophiques et contreproductives. Souvent liberticides, aussi.

Enfin, Ludovic Delory ne manque pas, évidemment, de déboulonner les mythes anti-libéraux qui servent aux Etats à asseoir et augmenter leur pouvoir : les origines de la crise des subprimes, l'efficacité du salaire minimum, la sur-réglementation, le réchauffisme... il ne laisse rien passer, à notre plus grand bonheur et avantage !

L'essai s'intéresse principalement à la Belgique et, dans une moindre mesure, à la France. Il éclaire néanmoins le lecteur sur la puissance de nuisance potentielle de tout Etat.

L'Etat dirige, l'Etat décide. Silence, les agneaux. La situation serait bien pire si le privé avait libre cours, répètent à foison les partisans du tout Etat. Vraiment ?

"Mais n'est-il pas paradoxal de demander à l'Etat de nous faire vivre, lorsque la réalité nous oblige à reconnaître que c'est nous qui contribuons à sa survie ?" s'interroge l'auteur au début du livre.

A lire absolument.

Le blog du livre : http://silence-les-agneaux.net/ 

La page Facebook : http://www.facebook.com/pages/Silence-les-Agneaux/499010185120?ref=ts 

Page de l'éditeur : http://www.editionslucpire.be/index.php/societe/espace-vital/item/6567-silence-les-agneaux 

Le livre est disponible sur Fnac.be : http://www.fnac.be/fr/Catalog/Detail.aspx?cIndex=0&catalog=libri&categoryN=Livres&category=politiqueActuSciencePo&product=10491488 

ISBN: 9782507002992

Carine M. Clyrian 

PS : merci à mon amie Carine pour cette fiche de lecture, et bravo à l'auteur pour son excellent titre.

Frédéric Valandré.

Posté par chatborgne à 12:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire