Le blog du chatborgne / blog de livres

Les livres qui font Miaou dans l'actualité. Beaucoup de politique, un peu d'islamisme, de la culture et surtout de la Liberté et des livres.

28 septembre 2004

  Que pense Allah de l'Europe ?
par Chahdortt Djavann
Editions Gallimard
Notre note: (3 / 5)
Prix : 5.50

Acheter avec amazon.fr

Le court essai (55 pages) de Chahdortt Djavann ne nous dit pas si Allah va voter OUI ou NON au référendum sur la Constitution Européenne. Le titre "Que pense Allah de l'Europe?" renvoie plutôt à l'analyse selon laquelle les islamistes font de l'Europe un laboratoire pour leur tentative de soumission du monde.
Les différentes traditions juridiques entre Etats, le pluralisme, l'importance de la notion de Liberté et l'acceptation des différences, tout cela les islamistes en jouent finement. Ils passent alors avec habileté d'une posture à l'autre suivant les besoins.
Pour des raisons personnelles nous retiendrons l'attaque de la jeune femme contre le MRAP (Mouvement -prétendument- contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples ). Elle accuse à juste titre l'association de reprendre le terme "islamophobie" forgée par les Mollahs lors de la révolution islamique iranienne de 1979, son président Mouloud Aounit se servant aujourd'hui du terme sans modération pour accuser de racisme et  de xénophobie toute personne ayant un discours critique sur la religion musulmane, ou sur le port du voile.
Ayant vécu une dizaine d'année en Iran Chahdortt Djavann est particulièrement sensible à cette question. Son précédent ouvrage "Bas les voiles !"
relatait en partie son expérience. Pour elle le foulard islamique est au centre de la stratégie islamique. Dans "Que pense Allah de l'Europe?” elle reprend les discours successifs des islamistes sur la question; comment ils font tenir aux jeunes filles voilées des discours de circonstances : d'abord élément culturel et traditionnel, le voile devient ensuite un "choix personnel" de jeunes filles très pudiques. En réalité ce morceau de tissu serait le moyen de transformer les femmes en objets de "valeurs marchandes" réservés aux hommes musulmans. "Les femmes ne sont pas des êtres humains ayant les même droits juridiques et sociaux que les hommes, elles sont les biens des hommes musulmans".
Oriana Fallaci ( La Rage et l'orgeuil ), Brigitte Bardot ( Un cri dans le silence ) , Anne Marie Delcambre ( L'islam des Interdits ) ou encore  Michèle Tribalat et Jeanne-Hélène Kaltenbach ( La République et l'Islam ) ont fait la Une de l'actualité récente avec leurs écrits sur l'islam. Dans des styles différents, pour dire des choses différentes. Mais au delà de l'analyse leur méfiance commune vient peut-être du fait qu'en tant que femmes elles pourraient être les premières victimes d'un système entièrement basé sur la Charia.

Posté par chatborgne à 10:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire