Le blog du chatborgne / blog de livres

Les livres qui font Miaou dans l'actualité. Beaucoup de politique, un peu d'islamisme, de la culture et surtout de la Liberté et des livres.

23 décembre 2008

Dernier billet avant la fin de l'année 2008 - Sur la tombe d'Alfred Dreyfus

dreyfus_tombe

Ce dimanche 21 décembre, une amie et moi-même nous sommes rendus au cimetière Montparnasse, pour nous recueillir sur la tombe de celui qui fut, sans doute, la plus célèbre victime d'erreur judiciaire de l'histoire de France : Alfred Dreyfus (voir photo).

En reprenant mon train, un peu plus tard dans l'après-midi, je me suis dis : "S'il avait su..."  Oui, si l'infortuné officier d'artillerie avait eu connaissance de toutes les manipulations médiatiques qui furent commises en référence à sa terrible épreuve ! A en croire certains désinformateurs, les nouveaux Dreyfus se sont bousculés au portillon : du maître de scierie Guillaume Seznec, condamné pour le meurtre de son ami  Pierre Quémeneur, à Omar Raddad, le jardinier marocain meurtrier de sa patronne Ghislaine Marchal, en passant par Luc Tangorre, le violeur en série des quartiers Sud de Marseille...
Et si l'officier israélite et patriote (cocardier, disaient certains), avait su que la Ligue des Droits de l'Homme, fondée pour lui rendre justice, fait preuve aujourd'hui d'une scandaleuse indulgence envers les voyous judéophobes et francophobes des zones de non-droit, et se porte au secours de terroristes comme Cesare Battisti ou Marina Petrella ! Eh bien oui, osons le mot : si le lieutenant-colonel Alfred Dreyfus, officier de la Légion d'Honneur, avait su tout cela, il se serait très certainement retourné dans sa tombe !

Le livre que j'ai terminé d'écrire récemment ne raconte pas l'histoire de l'ancien prisonnier de l'île du Diable. Mais c'est, entre autres, pour clouer le bec à tous et celles qui insultent sa mémoire en le mettant sur le même plan qu'un certain nombre de criminels de droit commun (et qui, eux, ont mérité leur triste sort) que j'ai décidé de l'écrire.
Les lecteurs et lectrices de notre blog savent que je suis un passionné d'affaires judiciaires, et c'est toujours avec intérêt que je consulte les nombreux commentaires suscités par mes textes consacrés aux dossiers criminels les plus médiatisés (Marie Dolorès Rambla, Grégory Villemin, Céline Jourdan, etc.). Ils savent aussi que je me méfie de la justice médiatique, dont la fabrication de fausses erreurs judiciaires est un aspect ô combien détestable. Cette justice médiatique sera au centre de mon nouvel ouvrage,
à paraître au début de l'année prochaine. Et vous pourrez constater que, contrairement à mes proches que je vais rejoindre pour Noël, à cette pseudo-justice, je ne ferai pas de cadeaux.

A tous les lecteurs et lectrices du blog du Chat borgne : Joyeuses Fêtes !

Frédéric Valandré.

Posté par chatborgne à 10:28 - affaires judiciaires - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Hélas vrai

    Il est hélas exact que la Ligue des Droits de l'Homme est devenue une Ligue des Droits des Assassins & Dictateurs.

    Car, rappelons-le, en plus des nombreuses turpitudes de la LDH dénoncées par ce texte pertinent, la LDH s'est aussi opposée, en 2003, au renversement du dictateur Saddam Hussein, responsable de la mort de près de 2 millions de personnes.

    La clique extrême-gauchiste qui dirige la LDH a perdu toute mesure, tout bon sens, depuis belle lurette.

    Posté par , 11 janvier 2009 à 02:53
  • Précisions

    Bonjour Leroidavid,
    merci pour ton commentaire et pour tes compliments. Pour être tout à fait précis, la LDH était hostile à l'intervention US en Irak de 2003, tout en réclamant que Saddam Hussein soit traduit devant un Tribunal Pénal International. Mais la LDH ne disait pas comment il fallait s'y prendre : organiser un enlèvement, un coup d'Etat, attendre que Saddam quitte le pouvoir pour le cueillir en douceur ? Question demeurée sans réponse.
    Amicalement,
    Frédéric.

    Posté par , 12 janvier 2009 à 17:36

Poster un commentaire