Le blog du chatborgne / blog de livres

Les livres qui font Miaou dans l'actualité. Beaucoup de politique, un peu d'islamisme, de la culture et surtout de la Liberté et des livres.

14 février 2008

99 francs

00

99 FRANCS


99 francs est une autobiographie fantasmée. icon_rocket

Octave, le personnage principal est le jeune cadre d’une grande agence de publicité. Une sorte de schizophrène qui crache sur ses clients des multinationales, qui vomit une publicité aliénante au service du capitalisme.

Octave c’est Frédéric Beigbeder qui a lu Bourdieu, et qui pense avoir une opinion, une intégrité à défendre. Pourtant Octave a des trous dans le cerveau à force de se sniffer des rails de coke sur le capot de sa voiture. Il nage en pleines contradictions : dans un passage il se vante de pouvoir refiler n’importe quelle merde à n’importe qui, 50 pages plus loin il pleure sur la dictature des enquêtes de consommation qui le briment dans sa volonté de vendre ce qu’il veut comme il veut. Frédéric Beigbeder pleurnichera aussi sur la démocratie, il pensait pouvoir nous fourguer le parti communiste de Robert Hue, mais il réalise bien que la merde se vend mal.

Tout le reste du bouquin lui donne l’occasion d’éructer une philosophie de café du commerce : la croissance c’est pas bien, le développement c’est moche. On sent qu’il a dû se fader du Naomi Klein et jouer du copier-coller. Les fonds de pension ça créé du chômage et le sadisme c’est cool, du coup Octave et sa petite bande de naze(i)s bourrés de fric vont massacrer une retraitée en Floride entre deux partouzes bien dégueulasse dans des vapeurs d’alcool et de coke.

Octave va se retrouver en tôle mais tout va bien se terminer pour lui car il revient dans un autre roman à la recherche de jeunes beautés pour une agence photo. Il continuera à se faire sucer allègrement avant d’enculer deux Éthiopiennes et une Russe. Finalement, dans ce roman de latrine on se demande si ce n’est pas ce genre de détail qui sauve tout le reste.

Voila, maintenant que vous connaissez l’histoire, n’enrichissez pas Octave, n’achetez pas son bouquin.

Xavier Collet

Si vous avez quand même besoin de vous ruiner en PQ : http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2246567610/chatborgne-21

P.S du Chatigré : le film n'a lui aussi qu'un intérêt limité, on remarquera la plastique de l'actrice principale, mais pas suffisament pour retenir son nom...

Posté par chatborgne à 17:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    bouse germanopratine

    Excellent commentaire : "Voila, maintenant que vous connaissez l’histoire, n’enrichissez pas Octave, n’achetez pas son bouquin"
    Puissent les lecteurs vous entendre et s'intéresser à la littérature, la vraie, et non à ces ectoplasmes germanopratins qui se prennent pour FS Fitzgerald et ne sont que bouses, à ces milliardaires blasés qui feraient mieux d'aller faire leurs huit heures pour apprendre la vie. Dire que ce mec voulait même le premier rôle dans le film adapté de son roman, n'en ont jamais assez, les riches...

    Posté par , 11 mars 2008 à 10:08

Poster un commentaire