Le blog du chatborgne / blog de livres

Les livres qui font Miaou dans l'actualité. Beaucoup de politique, un peu d'islamisme, de la culture et surtout de la Liberté et des livres.

09 août 2007

Henri Amouroux n'est plus

Henri Amouroux

C'est avec stupeur que j'ai appris ce lundi 6 aôut au matin, en écoutant la radio durant mon petit déjeuner, que le journaliste et historien Henri Amouroux est décédé la veille en Normandie, à l'âge de 87 ans. L'occasion pour moi d'effectuer un petit retour sur images.

C'est durant mon adolescence, lorsque j'étais lycéen, que j'ai découvert les ouvrages d'Henri Amouroux consacrés aux années noires : La vie des Français sous l'Occupation (en deux volumes) et La grande histoire des Français sous l'Occupation (en dix volumes). Que ce soit dans ma bibliothèque personnelle (mes parents m'avaient offert deux de ses livres) ou à la bibliothèque municipale de ma commune (où je me rendais souvent en dehors des cours), c'est toujours avec beaucoup d'intérêt et de plaisir que je lisais la prose d'Henri Amouroux, appréciable tant sur la forme un style journalistique que sur le fond une approche non manichéenne de l'histoire des années 1940-1944. Comme il le rappelait lui même lors de son témoignage au procès Papon à Bordeaux en octobre 1997 : "L'Histoire ne s'écrit pas en noir et blanc"

Mais cette absence de manichéisme, tout comme son témoignage (à décharge) au procès Papon lui ont attiré bien des critiques, voire des attaques d'une extrême violence. Dans ses notes de lecture, la revue L'Histoire s'est souvent montrée sévère avec les livres de la série La grande histoire des Français sous l'Occupation, soupçonnant Henri Amouroux de sympathies pour le maréchal Pétain. Lors du procès de Bordeaux, Me Gérard Boulanger, avocat d'une des parties civiles, ira bien plus loin en accusant le journaliste/historien d'avoir eu des activités collaborationnistes ; accusation parfaitement abjecte, reprise à l'époque par l'hebdomadaire Charlie Hebdo dans son hors-série consacré au procès. L'avocat sera finalement condamné en diffamation par la Cour d'Appel. Quant aux arrières-pensées pétainistes d'Henri Amouroux, qu'il me soit permis de faire une remarque : lorsque j'étais en première année d'histoire, j'ai utilisé certains de ses livres pour mes exposés consacrés à la période de l'Occupation. Le Maréchal n'ayant pas trop la cote dans les facs d'histoire et plus généralement de sciences sociales (ou en revanche certains ont les yeux de Chimène pour des assassins marxistes-léninistes), mes professeurs m'auraient certainement reproché d'utiliser les écrits d'Henri Amouroux si il avait été un cryptopétainiste. Et cela n'a pas été le cas.

Je terminerai en disant: "Merci, M. Amouroux" Grace à vous j'ai découvert une des pages les plus agitées, les plus sombres de l'Histoire de France. Paix à votre âme !

Frédéric Valandré.

(Photo extraite du site du Nouvel Observateur).

Voir également:

Biographie d'Henri Amouroux sur Wikipedia. 

Les livres d'Henri Amouroux disponibles à la vente

Posté par chatborgne à 15:15 - Actualité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire