Le blog du chatborgne / blog de livres

Les livres qui font Miaou dans l'actualité. Beaucoup de politique, un peu d'islamisme, de la culture et surtout de la Liberté et des livres.

02 août 2006

Décès de l'historien Pierre Vidal-Naquet: quelques oublis bien facheux

pierre vidal-naquetL'historien Pierre Vidal-Naquet est décédé le week-end dernier, à l'âge de 76 ans. Les médias n'ont pas manqué de saluer "l'intellectuel engagé" profondément marqué par l'affaire Dreyfus, de rappeler son engagement contre la torture contre la guerre d'Algérie, et son combat contre les thèses "révisionnistes" (sans oublier son engagement contre le chomage, la pollution, le Sida, etc. Désolé je m'égare!).

Ah, c'est tout de même dommage qu'on ait passé sous silence certains engagements très discutables de l'historien. Dans les années 80, Pierre Vidal-Naquet a apporté son soutien à Luc Tangorre, le tristement célèbre violeur des quartiers Sud de Marseille qu'il présentait comme le nouveau Dreyfus; pour info, celui-ci, peu de temps après avoir obtenu une grâce mitterrandienne, a récidivé en faisant subir les derniers outrages à deux auto-stoppeuses américaines! En 1991, il prend la défense de Georges Boudarel, l'ancien commissaire politique du camp 113 pendant la guerre d'Indochine, camp ou moururent de nombreux soldats français; voici ses propos délirants tenus dans l'hebdo gaucho Politis du 21 mars 1991: "Je trouve incroyable que l'on puisse faire de Boudarel une sorte de bouc émissaire, non seulement de cette guerre coloniale mais de toutes les autres, alors que d'authentiques criminels qui ont du sang sur les mains, au sens littéral du terme, non seulement  n'ont jamais été poursuivis, mais portent bien leurs décorations et ont été députés ou ministres." Dernièrement, notre homme a apporté son soutien à Cesare Battisti, ancien terroriste marxiste transalpin et quadruble criminel de droit commun. Que de nobles causes, n'est-ce pas!

Alors, certes, il y avait quelquefois du bon chez ce vieux Pierrot: ainsi a t-il fait preuve d'une certaine honneteté intellectuelle lors de la guerre d'Algérie puisqu'il dénoncait les actes de torture qu'ils soient commis sur des membres du FLN ou sur des membres de l'OAS. Hélas, il n'en demeurait pas moins un membre de la nébuleuse "néo-dreyfusarde" qui sévit en France depuis bien longtemps, et qui voit des erreurs judiciaires partout; enfin, surtout où il n'y en a pas! Enfin bon, Pierre Vidal-Naquet est décédé, je ne vais pas l'accabler davantage. Paix à ses cendres!

Frédéric VALANDRE

PS: pour en savoir plus sur les engagements de nos intellectuels dans des combats judiciaires plus que douteux, qu'il me soit de permis de renvoyer au livre que j'ai publié récemment: FRANCE INTOX.

Posté par chatborgne à 22:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire