Le blog du chatborgne / blog de livres

Les livres qui font Miaou dans l'actualité. Beaucoup de politique, un peu d'islamisme, de la culture et surtout de la Liberté et des livres.

05 mai 2005

Pour en finir avec Le Pull Over Rouge...


L'affaire du pull-over rouge: Ranucci coupable!

par Gérard Bouladou
Editions France Europe
Notre note: (5 / 5)

Prix : 19.95

Acheter avec amazon.fr
Acheter avec Chapitre.com

Etat: Neuf
Date de parution de l'original: 21 mar 05
Date de parution de l'exemplaire: 21 mar 05
Christian Ranucci, condamné à mort et guillotiné le 28 juillet 1976 pour l'enlèvement et le meurtre de la petite Maria Dolorès Rambla le 3 juin 1974, a été victime d'une erreur judiciaire": l'écrivain Gilles Perrault, auteur du célèbre ouvrage Le Pull-over rouge (Paris, Ramsay, 1978) nous le dit, nous le répète depuis près de 30 ans. Sa thèse a rencontré un tel écho dans notre pays (des articles, des livres, des émissions de télé, un film) qu'elle a fini par devenir un dogme, une vérité révélée à laquelle tout le monde doit croire.
Affecté au commissariat d'Aix-en-Provence en 1995, intéressé très tôt par cette affaire et n'excluant pas d'emblée l'hypothèse développée par Gilles Perrault (le coupable serait un mystérieux homme au pull-over rouge), M. Gérard Bouladou entame "l'enquête la plus extraordinaire, la plus passionnante qu'il me fut donné de mener pendant toute ma carrière de policier" (p.14) Si l'enquête fut passionnante, le livre qui en résulte ne l'est pas moins.

Pendant huit ans, le commandant Bouladou a rencontré les principaux protagonistes du drame (voir la quatrième partie du livre: "Mes entretiens", pages 263-340) et étudié les documents écrits, sonores, et filmés touchant à l'affaire Ranucci. Le verdict est sans appel: "Bâtie sur du sable, la thèse de Perrault ne résiste pas à une étude approfondie." (page 380) En effet, Le Pull-over rouge contient plus de 200 erreurs- parmi celles qui furent longtemps prises pour paroles d'Evangile:

-l'identification de la voiture du ravisseur de Maria Dolores par son frère Jean par et le garagiste Eugène Spinelli comme étant une Simca 1100 (Ranucci, lui, avait un coupé Peugeot 304)alors que c'est totalement faux;-les époux Aubert, principaux témoins à charge, ont d'abord déclaré avoir vu le ravisseur s'enfuir en tenant un "paquet volumineux"; en fait ils ont toujours parlé d'un enfant;

- c'est seulement au cours de leur seconde confrontation avec Ranucci au commissariat qu'ils l'ont identifié comme étant le ravisseur; or, ils ne l'ont vu qu'une seule fois et l'ont reconnu tout de suite;

- avant de monter à l'échafaud, Ranucci a lancé à son avocat Me Lombard: "Réhabilitez-moi!"; c'est tout à fait inexact: le condamné n'a pas prononcé un mot.

Plus grave encore: Gilles Perrault a fait parler dans son livre des personnes qui, en fait, ont refusé de s'entretenir avec lui, tel M. Spinelli, qui a expliqué à Gérard Bouladou: " Perrault, je l'ai mis dehors tout de suite, il n'est pas rentré dans le garage." (page 318) Dire que l'écrivain s'est moqué du monde relève de l'euphémisme!


Trop de personnes en France ont pris pour argent comptant "les contes de Perrault" (titre de l'annexe), et nous ne saurions trop leur conseiller la lecture de L'affaire du pull-over rouge Ranucci coupable!, travail remarquable qui démolit l'une des plus indécentes entreprises de manipulation en matière d'affaires criminelles. L'ouvrage de Gérard Boudalou doit figurer dans toute bonne bibliothèque, aux cotés de ceux de Robert Daranc sur l'affaire Céline Jourdan et de François Foucart sur l'affaire Omar Raddad- deux dossiers sur lesquels là aussi la désinformation a la vie dure...

Frédéric CHATAIGNER.

Je ne sais si comme moi vous avez regardé Le droit de savoir le 3 mai dernier à 22h45 sur TF1 consacré à cette affaire; pour ma part, je tiens à saluer le souci d'objectivité de l'émission qui a donné aussi bien la parole à Gérard Bouladou qu'à Gilles Perrault. Mais une fois le téléviseur éteint, on ne peut que songer à la devise de Sherlock Holmes: "Lorsque vous aurez éliminé l'impossible, tout ce qui vous reste, même si c'est improbable, est forcément la vérité". La vérité? Ranucci était bien coupable.Pour finir, une notice d'information rédigée par mes soins sur le sieur Perrault:

Notre homme a été le témoin de mariage d’Annelyse Benoit et Bruno Baudrillart, animateurs de la revue L’internationale (février 1989)

Directeur de la publication de Rebelles, journal de la Commission pour l’organisation des prisonniers en lutte (COPEL)

Ces deux publications sont proches d’Action Directe.

Perrault a préfacé l’ouvrage de son ami Serge Quadruppani L’Antiterrorisme en France ou la terreur intégrée 1981-1989 (La Découverte, 1989) dans la dite préface l’écrivain tente de nous émouvoir sur le sort des « pauvres » terroristes :

« Au terme d’un rustique amalgame, ETA (Euskadi Ta Askatasum) et Action Directe, RAF (Fraction Armée Rouge) et IRA (Armée républicaine irlandaise) Cellules communistes belges et Palestiniens, Corses et Brigades rouges sont voués à la même exécration et à un rejet viscéral global » (page 9)

Encore plus fort, page 8, ce sont « les pouvoirs policier et judiciaire » qui sont rendus responsables de la « sanglante dérive » d’Action Directe !

Gilles Perrault s’est également signalé par son soutien à Frédéric Oriach, extrémiste de gauche proche d’Action Directe qui s’est publiquement félicité de l’assassinat du général Audran (émission de Jean-Pierre Elkabbach , « Découvertes », Europe 1, 12 juin 1987 : « Je ne vais pas le regretter, le général Audran était un trafiquant d’armes international »)

Il est condamné à 6 mois de prison le 2 décembre 1987 pour apologie de crime de meurtre- peine réduite de moitié en appel le 4 juillet 1988. Le nom de Gilles Perrault figure sur une pétition pour la libération d’Oriach fin 1987 ; en tant que témoin à décharge lors du procès en appel (juin 1988) il déclare : « J’aurai pu tenir les mêmes propos que Frédéric Oriach ».

Sans commentaire...

Posté par chatborgne à 21:40 - affaires judiciaires - Commentaires [146] - Permalien [#]

Commentaires

    Le droit de savoir

    Coucou... Je suis à la recherche de l'emission "le droit de savoir" consacrée à l'affaire du pull over rouge diffusée sur TF1 en mai 2005 . Alors si quelqu'un a enregistré ce document je suis client. Merci

    Posté par , 04 septembre 2005 à 16:23
  • Paquet volumineux

    Il existe pourtant une cote du dossier dans laquelle il est écrit noir sur blanc et signé par le déposant, selon laquelle il est bien question, dans un premier temps, d'un paquet assez volumineux.

    Posté par , 04 septembre 2005 à 20:52
  • Sur et certain ?

    J'ai lu comme vous le livre de Boudalou, alors que j'avais lu le pull over rouge de G perrault bien avant. Pour etre tout a fait honnete on est influencé forcément a la lecture de l'un et de l'autre. Une fois que l'on se rend compte de ça et que l'on fait la part des chose, force est de constater qu'il y a énormément de zone d'ombre et de fait incohérents dans la thèse de l'accusation de Ranucci, faits qui malheureusement l'ont conduit a la guillotine ! Maintenant si vous etes si sur que ça de sa culpabilité, c'est bien , vous pouvez dormir sur vos deux oreilles...

    Posté par , 05 septembre 2005 à 15:05
  • Aucun doute sur la culpabilité

    Mr Bories,
    je vous remercie pour votre commentaire. Oui, je dors sur mes deux oreilles, oui, je suis certain de la culpabilité de Ranucci. Et il serait bon de ne pas oublier que c'est ce malheureux qui a signé son arrêt de mort par sa conduite inqualifiable lors de son procès, faite d'insolence et d'arrogance. Si il n'avait pas nier l'évidence, si il avait demandé pardon pour son crime, il aurait sans doute sauvé sa tête.
    Cordialement,
    Frédéric.

    Posté par , 06 septembre 2005 à 10:10
  • le pull-over rouge

    d'après une autre révelation je viens d'apprendre que le pull-over n'était pas rouge mais bleu à pois jaune ! et que ranucci avait de fauses lunettes ! à moins qu'on m'ai menti ?

    Posté par , 06 septembre 2005 à 18:08
  • mon avis

    je ne sait pas pourquoi on a appelé cette histoire "le pull-over rouge".Ranucci aurait pu mentir en disant que le pull ne lui appartenait pas.le garagiste aurrait pu se tromper sur la voiture mais les lunettes de ranucci...il ne pouvait pas les enlever.le frère a dit que l'assassin n'avait pas de lunette,le garagiste aussi...je suis une fille de 13 ans qui s'interresse beaucoup à cette histoire que j'ai découvert sur M6 dans "zone interdite"moi j'était contre la peine de mort...

    Posté par , 07 septembre 2005 à 14:33
  • contre ou pour

    moi je pense que ranucci était innocent...je ne comprend pas pourquoi il a était exécuté ils auraient pu au moin comrendre l'histoire avant de faire une horreure parreille.personne était sur à 100% que c'était lui.moi j'aurrais aimé conaitre le vrai assassin avant de tuer ranucci.Et vous vous croyez que c'est lui...ines 13ans.

    Posté par , 08 septembre 2005 à 14:53
  • A propos des époux Aubert

    J'ai l'impression que toute cette affaire repose sur le témoignage des époux Aubert. Ils ne peuvent avoir inventé qu'ils ont vu un homme avec un enfant, et cet homme sortait de la voiture de Ranucci (le numéro le prouve).
    Imaginons que ce ne soit pas Ranucci le coupable... Il se serait arrêté par hasard à l'endroit pile où reposait le corps d'une enfant et ce alors qu'il a un pantalon tâché de sang dans son coffre et que des témoins croient le voir avec un enfant ou un paquet volumineux. La coïncidence est vraiment énorme. En plus Ranucci n'a pas d'alibi. Il ne se souvient pas de ce qu'il a fait pendant ce laps de temps.
    Peut on y croire ?

    Posté par , 08 septembre 2005 à 22:02
  • Ranucci: une chose 100% sûre qui accable l'accusation:

    Dans l'affaire Ranucci, une chose est sûre, et c'est peut être cela qu'il faut retenir:

    Au vue des preuves, des circonstances, des arguments de l'accusations, des arguments de la défense, une chose est certaine:

    Appliquer la peine demort à Ranucci était criminel.

    Malgré les meilleurs arguments de la défense, il y a une zone d'ombre, un doute subsiste. A partir de là, on pouvait requérir la réclusion criminel au pire mais en aucun aucun cas la peine de mort.

    La peine de mort lorsqu'elle existe, ne doit être appliquée que lorsqu'il n'y a aucun doute aucune zone d'ombre. C'est loin, très très loin d'être le cas de l'affaire Ranucci.

    Posté par , 15 septembre 2005 à 02:02
  • Betise humaine

    Bonsoir à tous !
    moi je suis persuadée que Ranucci était innocent , j'ai été affligée quand j'ai lu le livre de G.Perrault , et j'étais tres bouleversée par le personnage Ranucci , ce jeune homme m'a l'air tres gentil , affectueux , d'un baggage intellectuel assez lourd ! au faite ca me rentre au crane que Ranucci a pu comettre un crime pareille et j'avoue quand j'ai lu le livre j'ai beaucoup pleuré . QUE JUSTICE SOIT FAITE

    Posté par , 20 septembre 2005 à 18:15
  • Le couteau était à Ranucci, ce qu'était la gazinière à Landru, une PREUVE ACCABLANTE!!!!

    les policiers ont trouvé un couteau sur les dires de ranucci, étaient ils devins à ce point?

    Sans les aveux de Ranucci , ils chercheraient encore ce couteau.

    Posté par , 20 septembre 2005 à 22:07
  • Il existait un doute.

    Le doute doit profiter à l'accusé.

    Il fallait l'acquitter.

    Posté par , 11 octobre 2005 à 00:35
  • Coupable ou non, il est vrai qu'il y a beaucoup de zones d'ombre... Le crime de la petite maria etait inqualifiable, mais tuer un assassin, c'est se rabaisser à son niveau bestial.....

    NON A LA PEINE DE MORT DANS LE MONDE


    ps : L'emission est disponible sur emule en tapant 'pull over rouge"
    ps2 : Non le pull n'etait pas à pois mais bien rouge

    Posté par , 01 novembre 2005 à 19:06
  • L'affaire Ranucci

    Je tiens un blog sur l'affaire Ranucci.
    Vous pouvez aller y faire un tour pour plus d'informations.

    Posté par , 04 novembre 2005 à 13:13
  • on devrait rouvrir une enquete

    c est tres flou c est a n y rien comprendre a mon avis y a des mensoges dans tout ce tas il faudrait alors trier soumetttre les acteurs a une interrogatoire serree

    Posté par , 14 novembre 2005 à 18:38
  • TPE... SOS!!!

    Je suis en première et fais actuellement des recherches pour les TPE sur des articles de journaux qui montre l'influence de la presse ds l'affaire Ranucci. Votre aide me serai très utile, si toute fois vous en avez merci de me les envoyer.

    Tt cela m'interessant bcp, j'ai fort envie de lire "le pull over rouge" que je vais m'empresser d'acheter...

    Moi aussi je suis CONTRE la peine de mort bien que qq fois il y a des choses qui laisse à penser que certains pourait et même devrait en bénéficier... à conditions bien sur de connaître ttes les preuves qui acablent cette personne

    Posté par , 23 novembre 2005 à 15:16
  • Guillotine

    C'était la belle époque la guillotine, ça me manque.

    Posté par , 17 décembre 2005 à 12:06
  • Victime

    Comme d'habitude,

    la victime et sa famille de la victime sont ignorées…
    C'est toujours le coupable qui finit en "héros"…

    Justice, injustice

    Posté par , 28 décembre 2005 à 14:52
  • en passant sur ce site...

    ce petit mail rapide pour vous dire que je termine le livre de G Bouladou et que sa version se tient très bien, preuves dates et photos à l'appui, et qu'il démontre facilement les failles du livre de Perrault.
    Libre à vous maintenant de démontrer les failles du livre de Bouladou de façon solide et convaicante...

    Posté par , 29 décembre 2005 à 18:16
  • Fourniret

    Il serait très intéressant que M.BOULADOU nous livre sa pensée concernant le fait ( encore non avéré mais qui semble se confirmer à 95 % ce jour )que Fourniret aurait été dans les parages et le fait , encore plus troublant, qu'il aurait assisté au procès de Ranucci preuves photographiques à l'appui !

    Posté par , 26 janvier 2006 à 11:38
  • Que de coincidences...

    Regardez la carte de Marseille... regardez l'emplacement de la National 8 bis devenue D908 depuis. Recherchez bien l'endroit ou s'est déroulé le drame (?) 1 à 2 km après le carrefour de la pomme. Et posez vous cette question : comment le jour de l'enlèvement de la petite Marie Dolorès retrouvée dans les fourrés littéralement égorgée (15 coups de couteaux) la coïncidence a fait que Ranucci s’est retrouvé là ?

    Il s’est retrouvé par coïncidence sur la même route, arrêté par coïncidence sur la même portion de route, puis il se serait dirigé exactement dans la même champignonnière que celle ou un pull-over rouge a été caché. Il aurait par coïncidence aussi indiqué avoir jeté un couteau dans un tas de tourbe ou effectivement il aurait été retrouvé par les gendarmes ?

    Regardez bien cette portion de route, « nul part » entre Marseille et Aix.

    Pourquoi le ravisseur a-il kidnappé Marie Dolorès à Marseille pour la conduire 26 km plus loin et en fin de compte la massacrer dans les fourrés près de Valdone ?

    Il est plus que probable à mon sens que l’assassin a été contraint de se débarrasser de façon prématurée et urgente de la petite Marie Dolorès. C’est certainement cette urgence qui a précipité le destin de la petite Marie Dolorès.
    Quelle urgence autre qu’un accident de la circulation à 13h30? Pas n’importe quel accident, un accident de la circulation violent au point de faire faire un tête à queue à sa voiture ! Un accident qui aurait pu faire des victimes…

    La peur qu’elle ne crie ? C’est cela qui a peut être pu provoquer cette urgence et donc la précipitation de l’assassin à agir prématurément et de façon aussi sauvage. C’est cette peur probablement qui a fait que l’assassin a donné 15 coups de couteaux à sa petite victime, au point de l’égorger littéralement. La peur certainement qu’un témoin n’entende crier la petite Marie Dolorès.

    En cet endroit aussi désert, qui aurait bien pu entendre la petite Marie Dolorès ? Qui d’autre que les époux Aubert poursuivant le fuyard auteur de l’accident du carrefour de la pomme quelques minutes plus tôt.

    Pourquoi s’être ensuite engagé quelques centaines de mètres plus loin dans un chemin menant à une champignonnière ? Pourquoi s’engager en marche arrière dans une galerie au point d’y enliser sa voiture ? Qu’a donc fait Ranucci de 13h40 à 17h00 ? Réparer la tôle accidentée de sa voiture ? Impossible sans outils spécifiques. Une sieste alors qu’il a commis un effroyable forfait ? Impossible s’il est l’auteur d’une succession d’évènements aussi stressants (kidnapping, fuite, accident, fuite, meurtre, fuite…)

    Qu’a donc fait Ranucci à partir de 13h40 jusqu’au moment ou il demande de l’aide aux natifs du coin à17h00 ? Q’a-t-il fait durant au moins 4h à 4h20 ?
    Ce qui est certain c’est qu’après avoir pris le thé avec Mr Rahou il s’en est aller tranquillement vers 18h30 !

    Il fait jour jusqu’à 22h30 au mois de juin et Ranucci reprend la même route pour rentrer chez lui à Nice et par conséquent, il repasse obligatoirement devant l’emplacement ou il aurait tué et abandonné Marie Dolorès quelques heures plus tôt.

    Si Ranucci est vraiment l’assassin, alors à 18h30 au lieu de rentrer chez lui, il est évident qu’il lui est devenu urgent et indispensable de déplacer le corps, sinon comment peut-il imaginer un seul instant que l’on ne va pas le confondre ? Faire le lien entre sa présence suspect en ce lieu et la découverte inéluctable du cadavre de la petite Marie Dolorès un jour ou l’autre ? Pas moins de 6 témoins peuvent attester de sa présence en ce lieu entre 13h30 et 18h30 ce 3 juin 1974.

    Tout ceci est vraiment incompréhensible.

    Posté par , 27 janvier 2006 à 23:55
  • le pullover rouge

    j'aurais voulu si possible savoir tous les noms des personnages sur l'affaire du pull over rouge car demain j'ai un gros controle sur cela mer ci d'avance de repondre a ma question laurent 16 ans

    Posté par , 29 janvier 2006 à 13:52
  • un controle demain...

    Désolé petit laurent, un controle cela se prépare longtemps à l'avance...
    Ce drame a eu lieu il y a 32 ans déjà : tu dois retenir une chose de tout cela, on a parlé pendant 32 ans de la culpabilité ou de l'innocence de Ranucci, et aujourd'hui encore , rien est moins sûr. Mais la première victime et à mon sens la plus importante c'est la pauvre petite Maria-Dolorès RAMBLA 8 ans ce 3 juin 1974.

    Et elle aura été une double victime :

    - une première fois victime de "l'animal" qui l'a sauvagement assassinée.
    - une seconde fois victime de la justice qui avait décidé en 1976 de donner à l'armée l'arme du crime tachée de sang et de donner au Domaines le pentalon de Ranucci lui aussi tachés de sang.

    Eh oui, il ne reste rien de toute les pièces à conviction qui pouraient permettre aujourd'hui grace à l'ADN de prouver la culpabilité ou l'innocence de Ranucci.

    Deux personnes savent ce qui s'est réèllement passé : Maria-Dolorès et l'assassin.

    Repose en paix Maria-Dolorès.

    Posté par , 30 janvier 2006 à 00:04
  • RANUCCI

    ET LA POLICE DANS TOUT CA
    EST ELLE COUPABLE OU INNOCENTE
    CAR CHEZ CETTE BANDE DE MACHOTS ILS LEUR FAUT UN
    COUPABLE POUR UNE FOIS C ETAIT PAS UN ARABE

    Posté par , 26 février 2006 à 09:10
  • RANUCCI : COUPABLE

    enfant.
    Perrault nous a berné et il persiste 32 ans après, c'est lamentable.
    Excellent ouvrage que celui de Gérard Bouladou, bravo.
    J'ai longtemps cru à l'innocence de Christian Ranucci, désormais ce mec pour moi est coupable de chez coupable.
    Il ne méritait pas la peine de mort, mais il s'est vraiment très (trop) mal défendu. Pas un remord pour cette enfant qu'il a assassiné.
    Repose en paix Marie-Dolorès

    Posté par , 01 mars 2006 à 09:51
  • désinformation

    Quelques commentaires sur la désinformation dans cette affaire :
    1) le frère n'a jamais dit que le ravisseur ne portait pas de lunettes (lire son audition)
    2) la cote du dossier d'un gendrme dans laquelle il est question d'un paquet volumineux n'est pas signée par M. AUBERT. Il ne s'agit que d'une interprêtation d'un gendarme gêné aux entournures pour une raison que j'ai expliquée dans mon livre
    3) A 100% Fourniret n'est pas l'homme que l'on voit sur les photos du procès de Ranucci et Frouniret n'était pas dans la région de
    Marseille à cette époque là. Et il faudra une loupe trés puissante pour lire le démenti que l'on ne manquera pas de lire dans les journaux.

    Posté par , 03 mars 2006 à 10:13
  • J'ai lu le livre de Perrault, pas celui de Boudalou et je vais y remedier tres vite bien qu'etant politiquement beaucoup plus proche du premier que du second.
    On vient de retrouver le pull over rouge et si
    on peut trouver de l'ADN exploitable sur lui il faut le faire.
    Une chose est sure le dit pull over rouge était bien trop grand pour Ranucci et la personne qui au mois de mai 1974 a cherché à enlever d'autres enfants était bien vêtue d'un pull rouge.
    Je suis d'accord pour avoir une pensée pour Maria-Dolores, ce qui est la moindre des choses, mais si Ranucci est innocent je serai attristé par la mort de deux personnes.
    Actuellement je ne voudrais pas être à la place de Giscard.
    Merci à Mitterrand et à Badinter d'avoir aboli la peine de mort.
    La peine de mort est un acte barbare qui rabaisse la société au nieau de l'assassin.

    Posté par , 03 mars 2006 à 19:18
  • J'ai lu les deux ouvrages majeurs consacrés à cette affaire : celui de Gilles Perrault "le pull-over rouge", ainsi que celui de Gérard Bouladou "l'affaire du pull-over rouge : Ranucci coupable". Je pense que les deux ouvrages sont de toute façon orientés et bourrés d'a priori calculés d'avance, quoiqu'en dise M. Bouladou en affirmant qu'il a cherché les preuves de l'innocence de Christian Ranucci. En effet, on peut considérer deux choses : l'intérêt de Gilles Perrault, farouche partisan de l'abolition de la peine de mort et affilié au parti communiste, fait tout pour travestir les éléments qui le dérangent et les transforment par conséquent pour bâtir une histoire qui tient la route de façon à orienter le lecteur vers l'innocence de Ranucci, et celui de Gérard Bouladou, qui, il est bon de le rappeler, est un ancien commandant de police et veut, par conséquent, redorer le blason de nos institutions qui ne se portent pas bien du tout en ce moment, au vu notamment du fiasco d'Outreau, et qui pour cela serait prêt à tuer père et mère en signe de solidarité pour ses "frères d'armes"...De toute façon, que Ranucci soit coupable ou non -on ne le saura sans doute jamais à moins que l'on puisse tirer quelquechose du pull-over qui vient d'être "retrouve"- l'enquête a été bâclée et il persiste de toute façon de nombreuses zones d'ombre. La justice française, en exécutant Ranucci, s'est rendue coupable de crime contre l'humanité, ainsi que Giscard qui a refusé sa grâce pour des motifs politiques, lui qui était soi-disant d'une hostilité farouche à la peine capitale.

    Posté par , 08 mars 2006 à 02:56
  • Simca 1100

    Dans ce que j'ai lu en haut, quelque chose m'interpelle, je cite :
    "-l'identification de la voiture du ravisseur de Maria Dolores par son frère Jean par et le garagiste Eugène Spinelli comme étant une Simca 1100 (Ranucci, lui, avait un coupé Peugeot 304)alors que c'est totalement faux;"

    Si cela est completement faux, d'où vient cette idée que c'était une SIMCA 1100?

    Il y a quand même une différence!

    Je ne comprends pas comment on a pu inscrire sur les dépositions "SIMCA 1100" alors que le frère Jean Rambla et Eugène Spinelli n'en aurait jamais parlé.
    Ils ont bien parlé d'une voiture ? Non?
    Et si oui phonétiquement, il est impossible de confondre "SIMCA 1100" et "COUPE PEUGEOT 304".

    Posté par , 20 mars 2006 à 13:19
  • pas de chance

    je suis contre la peine de mort.

    pour ma part, cette affaire comporte deux parties.

    la premiére Maria Dolores.
    seule victimes (avec sa famille) à 100 %.

    la seconde Christian Ranucci.

    soit, c'est un trés grand chanceux qui aprés avoir commis le plus horrible des crimes, passe à la faveur de certaines zone d'ombres pour une victime lui aussi.

    soit c'est le plus grand poissard que la terre ait portée. accrochage, fuite instinctive,il stoppe la voiture et s'enfuit du coté du corp de la petite, cache sa voiture là ou l'assasin jette son pull rouge et ne s'emporte pas lorsqu'on lui reproche un crime aussi horrible.

    quoi qu'il en soit deux personne sont morte et une peine à perpétuité sans remise de peine ni libération aurrait permit aujourd'hui de savoir.
    la famille de dolores méritait bien ça !

    La peine de mort nui à la vérité et au repos des âmes.

    frédéric

    Posté par , 08 mai 2006 à 23:53
  • interrogations

    J'habitais à Marseille à l'époque des faits.

    J'étais un jeune étudiant en médecine et ce dont je peux attester c'est que l'ambiance n'était pas à l'exercice d'une Justice sereine. Il est clair que l'indignation populaire était telle que la police avait forcément sur elle une forte pression pour trouver le plus vite possible "le" coupable. De là à dire qu'elle a pris le premier coupable plausible, il y a une marge que pour ma part je ne saurai franchir aussi facilement.

    Avant de continuer je tiens à dire que je suis de gauche, absolument rétif à l'idéologie sécuritaire et définitivement opposé à la peine de mort en quelque circonstance que ce soit. En l'occurence, il est bien clair qu'être contre la peine de mort ne signifie pas que les assassins doivent être acquittés ! Ceci dit, la défense de Ranucci avait une cohérence : si on plaidait l'innocence, la question de la folie, de l'aberration ou du passage à l'acte imprévisible ne pouvait en aucun cas être soulevée, sous peine de s'autodétruire : on ne plaide pas l'innocence et les circonstances atténuantes ! Donc sa condamnation à mort dans le contexte de l'époque était le résultat logique de ce quitte ou double. Il n'est plus temps d'en discuter.

    La personnalité de Ranucci, son comportement aberrant lors de son procès posent problème à quiconque essaie de comprendre. Certes les innocents ne sont pas toujours sympathiques, et dub reste ils n'ont pas à l'être, de même que certains coupables attirent la sympathie, voire la fascination. Cette personnalité est au coeur du problème : il n'y a pas de profil type du tueur d'enfants, et les plus récentes affaires ont bien souligné que le mal le plus absolu pouvait se dissimuler derrière le physique, voire le mental,le plus banal. Heaulme a une tête d'assassin, pas Dutroux. Et lequel est le pire : Heaulme avec son chromosome en trop ou Dutroux qui n'a jamais rien subi, et a toujours choisi. ranucci n'avait pas l'air d'un monstre. Il etait antipathique à souhait. Celà ne prouve ni ne démontre rien. Rien du tout.

    Sur les faits, je voudrai dire ce qui au fond, ne m'a jamais convaincu dans l'exposé de Perrault (je n'ai pas lu le livre de M. BOUDALOU, qui n'est pas facilement disponible dans le commerce).

    - Je ne comprends pas par quelle aberration les époux Aubert auraient changé de version 3 fois de suite pour accabler un homme qu'ils ne connaissaient même pas. Soit ce sont des faux-témoins de la pire espèce (et pourquoi ?) soit la façon dont Perrault expose le "cheminement" de leur témoignage variable n'est pas exact.

    - la contradiction relevée par Perrault entre l'heure de découverte de l'arme et l'aveu circonstancié de Ranucci a une explication bien plus simple que le complot policier : une bête erreur matérielle sur l'heure du PV, qui n'enlève rien au fait que Ranucci a bien décrit l'arme. Même si l'horaire de la découverte peut sembler erratique, il n'en reste pas moins que ce fait est accablant pour lui.

    - Je ne crois pas à une telle succession de coincidences : Ranucci est par hasard sur les lieux du crime et à des horaires compatibles (faits absolument surs), il embourbe sa voiture dans une galerie juste à proximité de l'endroit où l'arme a été dissimulée, et il n'a aucun alibi crédible sur l'heure de l'enlèvement. Ca fait beaucoup pour un innocent.

    - On a trouvé un pull over rouge qui ne lui allait pas dans la galerie. D'accord. Outre que celà ne prouve rien, ni dans un sens ni dans l'autre, je voudrai qu'on explique qui porte un pull over à Marseille à la fin du mois de juin, et surtout (même sans ADN) qu'est ce qui relie ce pull au meurtre : si l'assassin le portait où sont les traces de sang, et s'il ne le portait pas pourquoi s'en être débarassé. Ce pull a-t-il seulement un lien avec l'affaire ou vient-il simplement à l'appui d'un fait purement hypothétique : il existerait un autre pédophile assassin, (signalé par des témoignages non confirmés) qui serait assez stupide pour commettre ses guet apens avec un vêtement voyant et inconfortable, mais assez malin pour, s'étant trouvé en présence d'un innocent au bon endroit (la champignonière) et au bon moment (qq minutes après le crime) aurait eu la présence d'esprit de l'abandonner pour incriminer Ranucci ??? Allons donc !

    Tout ça pour dire que le combat juste et éthique pour l'abolition de la peine de mort est un trop grand enjeu pour le laisser polluer.

    Si Ranucci était innocent (ce que je crois pas ) la peine de mort était une abomination.

    Mais s'il était coupable (ce qui est mon opinion) il y a un bien plus important combat à mener pour l'abolition, plus exemplaire et bien entendu plus difficile.

    Merci de votre attention

    Marc (Paris)

    Posté par , 11 mai 2006 à 14:06
  • changement de cap

    j'avais 20 ans en 1980 et avais été personnellement bouleversé par le film "le pullover rouge" et ensuite le livre de perrault du meme titre.Persuadé de son innocence à 200%.
    Aujourd hui et apres avoir vu 2 émission de tv et les extraits du livre de Bouladou,tout a basculé et je suis maintenant persuadé de la culpabilité de Ranucci .En effet le livre de Perrault allait toujours dans le sens de l'innocence,en particulier sur 2 points importants:
    -le fameux pull-over rouge ne peut pas etre un élément de défense:il serait un élément contre ranucci si celui ci avait été vu avec,ok;mais en l'occurence le contraire est faux:ce n'est pas parce qu'il l'avait pas qu'il était innocent!

    D'autre part cet élément peut fort bien n'avoir aucun rapport avec l'affaire et avoir été porté par un autre rodeur ,avoir été déposé ici avant ou apres le crime intentionnellement ou fortuitement.


    -le témoignage des Aubert:il a été dit énormément de choses dessus;leurs hésitations...

    A mon avis il faut voir derriere leurs variations leur peur et leur honte voir un sentiment de culpabilité:ils ont assisté à l'accident,chassé l'automobiliste qui prenait la fuite, l'ont suivi puis l'ont vu descendre avec un enfant(sans que ça les choque),ont essayé de
    le raisonner(sur le délit de fuite) puis sont repartis;c'est ensuite qu'ils se sont posés la question de l'enfant,et ont commenjcé à gamberger
    et sans doute,c'est humain, à se douter du drame le soir quand ils ont eu connaissance de la dispârition d'une enfant;d'ou sans doute leurs
    témoignages ou ils parlaient sans doute d'un "paquet" pour minimiser leur responsabilté et leur sentiment de culpabilté ,leur honte de ne pas avoir pas su ou pas pu éviter ce drame qui s'est passé devant leurs yeux
    Quant au reste les éléments comme l'endroit précis du couteau et le plan précis du lieu de l'enlevement sont déja tellement accusateurs qu'il faut vraiment enfin réaliser que gilles perrault ,sans doute en bon écrivain et convaincu de son fait,nous a trompé sur le fond de l'affaire:OUi Ranucci a égorgé Marie dolores
    et je regrette qu'au nom du sentiment d'injustice on se soit fourvoyé à voir un innocent derriere ce type

    Posté par , 08 juin 2006 à 14:49
  • Ni boudalou ni perrault

    Je n'ai lu ni le livre de Perrault ni celui
    de boudalou car je n'ai pas envie d'être
    influencé par quiconque.
    Pour l'instant, après des recherches
    personnelles, je pencherais plutot
    pour l'innocence de Ranucci : c'est
    mon intuition, je n'ai aucun fait précis
    pour démontrer cela.
    Je ne pense pas qu'un homme puisse
    clamer son innocence, y compris
    jusqu'à la mort : on a tous une
    conscience et on veut la soulager.
    Mais peut-être que Ranucci s'est
    auto suggéré son innocence, ça
    je n'en sais rien.
    Pour ce qui est de Boudalou et de
    Perrault, leurs bouquins sont
    trop orientés à mon gout et c'est
    pour ça que je ne vais pas les lire
    pour l'instant.
    Un exemple, l'un affirme sur les
    dires de l'avocat que Ranucci a dit
    "rehabilitez moi"
    et l'autre (Boudalou) affirme sur les
    dires du bourreau qu'il n' a rien
    dit. Qui croire ?
    J'habite dans la région de Marseille,
    pas loin du lieu de l'enlèvement
    et du meurtre de la petite
    Maria Dolorès.
    Cette affaire me hante, et je vais
    essayer de refaire l'itinéraire, de
    voir les lieux, de relire les articles
    parus dans la presse régionale de
    l'époque, et éventuellement aussi
    si je peux avoir accés à des pièces
    du dossier, les PV, les auditions.
    Sinon, pour l'instant, pour la culpabilité
    il a le couteau qui est extrêmement
    accusateur. A moins d'envisager que la
    police et la gendarmerie ait carrément
    fabriqué une fausse preuve... ce que
    je ne crois pas ... pour l'instant
    Et pour son innocence, il y a les
    témoignages sur l'enlèvement, qui
    ne correspondent pas du tout à Ranucci,
    ni à sa voiture... Mais, comme dit
    si bien Maitre le Forsonney, si ce
    n'est pas ranucci qui a enlévé la petite,
    comment se fait-il que ce soit lui
    qui l'ait tuée.
    Autre chose m'interpelle : la petite
    a été enlevé à 10h50, et les témoins
    Aubert ont vu ranucci avec (soi disant un
    enfant) vers 12h30 ??
    Il faut à peu près une demi heure pour aller
    du lieu de l'enlèvement à celui où on a
    retrouvé le corps. Qu'a donc foutu le
    le ravisseur pendant une heure ?
    J'aimerais savoir aussi comment
    était vêtu la petite Maria Dolorés
    et Ranucci le jour de l'enlèvement.
    Et plein d'autres questions...
    Salut à tous

    Posté par , 06 juillet 2006 à 11:20
  • Notre justice!

    que certains peuvent "changer de cap" à travers des romans ??? car pour moi, Perrault ou Bouladou c'est du pareil au même de simples remanciers.
    Personnellement je crois en l'innocence de Christian, c'est une opinion personnelle.
    Il faut reconnaître que notre justice française n'est pas un modèle, pas du tout!
    Que sous la pression des médias elle peut "pencher" pour la facilité (il fallait vite un coupable) comme Giscard a penché sous la folle pression de la population marseillaise.
    L'enquête a été baclée, les témoins non crédibles, mais le coupable était trouvé!
    Ceux qui ont eu a faire avec la justice pourront comprendre certains comportement qui peuvent paraître étrange face à ces Messieurs Dames...
    De tout mon coeur je plainds la famille de Marie Dolores, mais je pense aussi très souvent à la mère de Christian que l'on rendait indirectement responsable.
    Une enfant est morte, un jeune homme aussi, ou est la vérité ?

    Posté par , 06 juillet 2006 à 15:10
  • 30 ans après

    Les annonces concernant cette affaire justifient mille fois l'abolition de 1981.
    Imaginons Ranuci innocent, que va faire le garde des sceaux présenter ses excuses ?
    Ranucci coupable, 30 ans de prison n'auraient ils pas suffit ?

    Comme en 1977/76 nous avons au pouvoir une droite sécuritaire, qui sous couvert de sécurité publique, instaure une insecurité pénale des plus grande, Outreau en est la preuve.
    Mefions nous de ces tribuns qui pour être élus veulent utilser le "karcher". la justice ne doit jamais être d'exeption,
    elle doit offrir à la défense toute lattitude pour oeuvrer
    elle doit strictement controler les hommes et femmes chargé des enquetes, intérrogatoires, ou autres analyses.
    Nous ne pourrons jamais faire oeuvre de justice si ceux chargés de la police judiciaire s'affranchissent du droit.

    Posté par , 29 juillet 2006 à 22:10
  • La version de Gérard Bouladou

    Après avoir lu le bouquin ( ou torchon ce qui serai plus approprié ) de Gérard Bouladou, je m'offusque. Ainsi, après trente ans, ce type se permet de se fouttre de la gueule du monde en cherchant les à justifier les abérations de la police et de la justice de Marseille au cours de cette affaire scandaleuse. Ces arguments ne démolissent absolument les thèses de l'innicence de Ranucci et son bouquin ne fait pas que comporter des erreurs, ils comporte surtout des contres vérités créer de toute pièce. Ainsi l'auteur du Pull-Over Rouge ne serai qu'un triste menteur. Sauf que, au hazard, contrairement à ce qu'allègue Bouladou ( un ami de Sarko le nabot peut-être ? , dans son livre, Gilles Perrault n'a jamais prétendu avoir rencontré Spinelli, et les seuls propos rapportés de spinelli dans son livre viennent de ses dépositions. Quand aux variations des Auberts ( assassins par complicité ), elles ont été prouvées maintes fois. et une petite question au final : si la police et la justice n'avait rien à se reprocher, pourquoi le ministère de la justice ( ou de l'infamie ) a-t'il détruit deux des principales pièces à conviction ( le pantalon et le couteau ) lorqu'il a été informé qu'une requette en révision allait être déposée ?
    Moralité : non contente d'avoir coupé en deux un innocent, la justice française préfère demander à ses anciens soldats ( Bouladou )de faire du révisionisme de bas étage ( dans le style d'un le pen, personne éminament honnète et républicaine comme l'on sait ) plutôt que de reconnaître ses erreurs passées.
    Y en a un qui doit surement se marrer, c'est l'homme au pull-over rouge.
    Quand au livre de Bouladou, je lui est trouvé une place de choix : dans ma poubelle au coté des programmes politiques de le pen;
    Pourquoi voulez-vous qu'on respecte ses fausses institutions démocratiques après ça !

    Posté par , 14 août 2006 à 23:33
  • Tiens

    Bande de connards révisionistes

    Posté par , 14 août 2006 à 23:37
  • Houla

    Et bien dites donc ! Et sinon vous ètes de droite sur votre site ? Parce que là, on se pose la question au vu de vos chroniques orientées "tout se qui relève de gauche, voire pire d'exrême gauche on combat", c'est à se poser la question !
    Pour l'ouvrage de Bouladou, j'ai failli mourrir de rire après lecture; Le monsieur il nout dit que le communiste Gilles, ben il n'a fait que de la désinformation. Ah bon ? Pourtant les preuves que Bouladou démolit pour apuyer sa thèse, elles ont été prouvées. Les aubert n'ont vu qu'une seule fois Ranucci ? Ben, c'est marrant parce que plusieurs personnes présent à l'evêché disent le contraire ! Tous des menteurs alors ? Et les procès verbeaux qui indiquent bien que Spinelli a déclaré avoir vu une simca 1100 et ou les Auberts ( ceux qui laissent des assassins tuer une fillette à moins de 20 mètres d'eux sans avoir l'idée de faire quelque chose, non assistance à personne en danger qu'on dit, chose pour laquelle ils n'ont d'ailleurs jamais été inquiètés )déclare avoir vu un paquet au lieu d'un enfant ( c'est vrai que c'est facile à confondre, moi même je mets parfois des couches culottes à mes paquets en confondant ) c'est tous des faux ?
    Je rigole, là mais de façon amère. Aparemment, la police est une grande famille dans laquelle on aime se défendre les uns les autres sans dicernements.
    Reste monsieurs Bouladou que votre livre n'a fait que me conforté dans l'idée que la police est corrompue jusqu'à la moelle.
    Quand au chat borgne, vu votre positionement très à droite dans vos avis, votre nom est bien choisi : borgne, comme Jean Marie le Pen à une certaine époque.
    Retounez donc lire minute !

    Posté par , 17 août 2006 à 18:28
  • Questions/réponse

    Bonjour, j'étudie cette affaire en amateur. Ne sachant consulter les dossiers et démêler la masse d'informations contradictoires (vraies ou fausses), je préfère les analyser d'une point de vue sémiotique et psychologique. Bien qu'étant impressionné par le livre de M. Bouladou, je suis toujours prêt à remettre en question mes convictions. Or je vois rarement des arguments objectifs contre le travail de M. Bouladou. J'en attends, cependant. Impatiemment. On parle beaucoup de manipulation de part et d'autre, oui mais, si cela semble prouvé pour M. Perrault (la défense), en quoi est-ce le cas pour l'accusation? Quelques éléments sont fournis par "Laura", ce qui permet au débat de rebondir, dans l'étude des faits et pas de la théorisation de la peine de mort ou de l'injustice étatique. Tant mieux. Cependant cela reste un peu court. Je souhaite que ceux qui pensent M. Bouladou partial, faisant de la désinformation ou de la manipulation, nous livrent enfin leurs preuves, ou simplement leurs arguments. Et pas deux ou trois faits perdus, deux ou trois phrases bien écrites pour marquer les esprit. Ce n'est ni le sujet d'un défouloir, ni d'un coucours littéraire, vous me l'accorderez.
    Par ailleurs, Laura, je me permets de vous dire que les époux Aubert n'ont pas à être accusé de "non assistance à personne en danger" puisqu'il n'y avait à première vue pas de personne en danger... En rue, je vois souvent des gens tirer des enfants hurlant par la main ; je n'appelle pas la police pour ça : je suppose que sont LEURS enfants. Si c'est un kidnapping, peut-on me reprocher de n'avoir rien fait ? Si c'est un kidnapping, je ne serai pas poursuivi, car rien ne me faisait penser qu'il y avait crime, mais, certainement, je souffrirai de n'avoir pas su, de n'avoir rien fait. C'est l'idée du texte de "libre", le 8 juin. Un des plus beaux textes que j'ai pu lire sur tous les forums de discussion relatifs à cette affaire.

    Posté par , 25 août 2006 à 16:58
  • innocent

    j'ai lu les 2 livres, je crois que Ranucci est innocent. et même s'il était coupable, quelle mauvaise enquête de police: ils avaient "leur" coupable, ils n'ont pas cherché plus loin. il rigole bien l'homme au pull over rouge, l'assassin, le vrai. j'ai honte pour eux (la police, le juge, les jurés...)

    Posté par , 01 septembre 2006 à 13:08
  • Qu'en est-il des pièces à conviction ?
    - le pullover rouge, détruit dit-on puis retrouvé, tiens ! Que donnent les tests ADN ?
    - le couteau et le pantalon de Ranucci détruits, pas si sûr...
    - les 2 cheveux retrouvés dans la voiture de Ranucci, l'un si on faisait un test ADN dessus lèverait tous les doutes !

    Merci de me contacter en particulier Monsieur BOULADOU et Monsieur PERRAULT car je penses avoir des infos TRES SERIEUSES sur ce dossier qui peuvent être interessantes et que vous n'avez ni l'un, ni l'autres.

    Posté par , 27 septembre 2006 à 20:03
  • Attristant

    Lire certains des commentaires postés ici. Ce n'est pas OK Corral que je sache! ni comme cela que l'on approche la vérité d'un dossier.Aller donc faire un tour sur le blog du père de marie Dolorès, rambla.wordpress.com vous serez surpris.

    Posté par , 02 octobre 2006 à 18:21
  • infos de Roger

    Roger peux-tu nous en dire plus?
    Quelles sont ces infos sérieuses que tu connais?

    Posté par , 04 octobre 2006 à 12:43
  • à Roger

    Bonjour Roger

    Dans votre message du 27 sept, vous dites que vous avez des éléments très sérieux que personne ne possède.

    Serait il possible d'en savoir un peu plus ?
    mon email est stonefan@neuf.fr
    Merci d'avance
    Phil

    Posté par , 04 octobre 2006 à 15:15
  • à Roger

    Bonjour Roger

    Dans votre message du 27 sept, vous dites que vous avez des éléments très sérieux que personne ne possède.

    Serait il possible d'en savoir un peu plus ?
    mon email est stonefan@neuf.fr
    Merci d'avance
    Phil

    Posté par , 04 octobre 2006 à 15:16
  • ranucci est coupable malgré les "incohérences" du dossier. mais je ne comprend pas pourquoi la justice a répondu au sang par le sang? de plus, je craint que ranucci était un peu fou et sa place était dans une prison où l'on pouvai traiter des cas psychiatrique où il y resterai toute sa vie pourqu'il souffre et comprenne ce qu'il a fait, s'il avait le mentale pour. toutes les preuves apportées dans cette affire ne démontrent pas son innocence mais sa culpabilité mais y répondre par le sang, je ne suis pas d'accord.

    Posté par , 06 novembre 2006 à 21:00
  • Cher m...

    Cher m, de quelles preuves accablantes parlez vous ? Dans le cadre d'une enquêtte qui a été visiblement baqulées, je cherche encore ses preuves accablantes. Et ne me parlez pas du couteau car vu les conditions dans lesquelles il a été retrouvé et les bizzareries des procès verbaux de sa saisie. Ni du pantalon tâchées de sang : comment croire que ce dernier n'ait pas été plus souillé de sang au vu des blessures de la victime ( l'artère carotide sanctionnée pour être précis ). Ni des aveux de Ranucci puisqu'on sait qu'ils sont au moins partiellement faux : il n'a pas passé la nuit à Salerne mais à Marseille.
    Bref, la révision du procès me parait nécéssaire au vu des faiblesses du dossier.
    Et je n'ai que faire des bouquins de Perrault et Bouladou, je peux me faire une opinion sans eux. Qui plus ils sont tous deux de partis pris, certe différents, mais de parti pris quand même.
    Quand à la personne qui mentionne le site du vieux Rambla, j'en ait rien à faire de ses pleurnicheries à celui-ci, je ne demande qu'une chose : qu'on tranche une bonne fois pour toute cette affaire, et avec équité cette fois-ci.

    Posté par , 13 novembre 2006 à 21:51
  • Pour faire révision, il faudrait peut-être quelque chose de tangible un fait nouveau , or là que dalle, des témoins on vu ranucci sur le bord de cette route et c'est bien son N° qu'ils ont relévé pas celui qu'un autre lambda, non bien le sien, le couteau, il le reconnait bien devant la juge, et vous voudriez me faire croire qu'avec cela on peut réviser, les charges contre lui sont là et bien là.
    Dans la vie il y a des choses bien plus utiles et nécéssaires que de réhabiliter les assassins,
    quant à l'enquête baclée .......Cela ne fait pas de lui un innocent, la victime dans cette affaire, c'est l'enfant!

    Posté par , 16 novembre 2006 à 16:38
  • Dommage

    Dommage que votre article soit tout aussi orienté que le livre de Bouladou, il aurait fallu avant de l'écrire que vous vous penchiez sur le dossier en entier et ne pas prendre le livre que pour seul point de départ, vous serez étonné des divergences entre le livre et la réalité.

    Posté par , 23 mai 2005 à 17:04
  • Lelivre de Perrault était orienté , celui de Gérard Bouladou aussi nous dit t'on, qui as tué cette enfant ce fameux jour de juin 74.????

    Les gens délectent des erreurs judiciaires, celle là n'en était pas une.

    Littérature et justice ne font pas bon ménage!
    Ne l'oubliez jamais!

    Posté par , 27 mai 2005 à 11:56
1  2  3    Dernier »

Poster un commentaire